Kubo et l’armure magique

Synopsis

Kubo est un enfant borgne, élevé seulement par sa mère après qu’ils aient fui le père de cette dernière.

Depuis cette fuite, ils vivent dans une grotte près d’un petit village et se nourrissent grâce au don que fait la population au petit joueur de Shamisen (une guitare à trois cordes).

Dans ce monde magique, le Shamisen de Kubo a le pouvoir d’animer les feuilles, faisant de lui le roi des origamis.

Malgré tout, la mère de Kubo lui impose deux règles : toujours porter l’amulette de M. Singe et ne jamais être dehors à la tombée de la nuit.

Malheureusement un soir où Kubo est en plein questionnement sur son père, il oublie de rentrer chez lui et c’est pour lui le commencement d’une grande histoire.

L’animation

Le film est réalisé en stop-motion, et même si certains rendus de texture sont plutôt particuliers, le travail réalisé est titanesque.

Il m’a fallu un certain temps pour mettre de côté l’aspect graphique, mais après la première scène de combat j’étais conquis.

 

L’histoire

Même si la plupart des intrigues sont plutôt faciles à deviner (pour nous adultes), il y a un énorme travail de fond sur la symbolique et le sens du détail et je suis sûr que les enfants seront surpris.

Par exemple : l’armure magique, dont le héros, par à la recherche n’est rien d’autre qu’un moyen pour lui d’en apprendre plus sur lui-même et sur la vie.

spoiler

Ainsi tout ce qu’il aura vécu pour obtenir cette armure n’aura servi qu’à lui forger une « armure de protection pour la vie »

.

Les personnages

Ici pas de personnages « meubles », qui ne sont là pour aucune autre raison que de sortir les héros de leur situation dangereuse.

Ils ont tous un rôle et personne n’est abandonné au bout de trois minutes à l’écran.

On peut même compter sur une parfaite égalité entre le nombre de méchants et le nombre de protagonistes.

Conclusion

Kubo et l’armure magique est le film le plus poétique que j’ai vu depuis bien longtemps.

Le travail réalisé et titanesque et malgré ma réticence sur le rendu au début je me suis vite mis à fond dedans.

À voir de toute urgence, à précommander pour la sortie Blue-Ray !

 

ShutUp