Superman – Red Son

Attention l’article peux contenir des spoils.
Si vous avez peur ne dépassez pas le premier point.

  • Le principe

Et si Superman se plantait en URSS au lieu des Etat-Unis qu’est ce que ça donnerais?

  • Les personnages croisés et leurs impacts

On va croisé plusieurs personnages connus de l’univers de Superman.

Batman: comme à son habitude il est un justicier. Ce qui est différent ? Il est lui aussi soviétique, et il a perdu ses parents à cause de ce régime qu’il combat maintenant.

Wonder Woman: elle est l’ambassadrice des Amazones. Comme à son habitude elle est un béguin pour Superman, qui ce changera en dégout relativement vite.

Lex Luthor: un Superman sans Luthor c’est comme un jeu récent sans DLC, inconcevable. Sauf que là on a Monsieur Luthor ! Génie américain, ennemi numéro 1 de Superman. Président des Etat-Unis.

Brainiac: Il est le « conseiller » de Superman, il permet entre autre la reprogrammation des « camarades » qui ne sont pas dans les clous de la doctrine.

Green Lantern: Sous les trais de Hal Jordan on retrouve les Green Lantern, qui cette fois sont des unités d’élite de l’armée américaine. Ça rigole plus !

Loïs Lane: C’est elle qui m’as le plus choqué. Dès le début c’est Madame Luthor ! Sinon elle reste inutile …

Bizaro: création de Luthor sensé être le Superman américain.

  • L’histoire

A la mort de Staline, Superman se dit qu’il est surement le seul capable d’apporter la paix et ce grâce à la doctrine communiste. Il prend donc la tête du Parti, avec Brainiac comme conseiller, et décide de faire comprendre à tous que le communisme est la solution à tout les problèmes. Là où il est fort, c’est qu’il y arrive sans combattre. Au final il ne reste, sur terre, que les Communistes et les États-Unis.

Le règne de Superman est d’ailleurs étrangement très positif. Je m’attendais à trouver un monde communiste en feu (après tout, vision américaine) mais même pas.
A l’inverse l’Amérique est en pleine crise… Du moins jusqu’à l’arrivé de Luthor à la présidence.

Ce qui devais arrivé arrivera finalement assez lentement. Après 20 ans de lute « indirecte » Luthor décide d’attaquer le bloc communiste.

  • Finalement? Il est bien ou pas?

Sincèrement? Oui et non …
Voir Batman en russe (même ses gadgets sont fait en mode rache) et le costume de Superman avec le marteau et la faucille est très agréable, pour autant l’histoire de fond reste plate.

On assiste au final à un combat Superman contre Luthor.

Superman symbolise encore et toujours l’altruisme, tandis que Luthor représente le libéralisme dans toute sa splendeur.

Les autres super-héros semble plus faire l’objet de guests qu’autre chose. Ok, Batman est là pour montrer que « tout le monde n’est pas content » mais au final la mention de reprogrammation le laisse déjà entendre.

Ça reste tout de même un must have au même titre que « The killing joke », que je vous recommande pour la culture personnel ainsi que pour le traitement fait de Jor-L.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.